Salons et forums 14 Mars ,2018 1 Commentaires

AMIR SIDO ISMAIL s'exprime sur la participation du Niger à la semaine culturelle africaine organisée par SupMTI

 AMIR SIDO ISMAIL s'exprime sur la participation du Niger à la semaine culturelle africaine organisée par SupMTI

 

Rencontre avec  AMIR SIDO ISMAIL, Doctorant au sein du Laboratoire de Recherche en Compétitivité Economique et Performance Managériale-FSJES-Université Mohamed V- Rabat.

Lenovateur.ma : En quoi d’après vous la 3ème semaine culturelle africaine initiée par SupMTI peut être un espace de partage de cultures différentes?

AMIR SIDO ISMAIL : La particularité de semaine culturelle africaine initiée par SUPMTI réside essentiellement dans la possibilité qu'ont les étudiants venus des différents pays d'Afrique de présenter un exposé très complet sur leurs pays d'origine. Les points essentiellement évoqués sont : l'histoire du pays, sa géographie, sa culture ainsi que ses atouts sur le plan économique. Cela permet non seulement de découvrir les pays voisins, sur lesquels nous n'avons pas toujours une grande connaissance, mais aussi de voir à quel point les cultures africaines sont proches. Ce dernier aspect joue un rôle très important dans le processus d'unification de l'Afrique. 

Enfin, d'un regard purement économique, cette présentation des pays permet de voir plus claire les différentes opportunités d'investissement  qu'ils présentent ainsi que  les possibilités d'échanges et de coopération.

Lenovateur.ma : En tant que professeur nigérien universitaire à SupMTI, comment évaluez-vous la participation de votre pays dans le cadre de cette semaine? 

AMIR SIDO ISMAIL : Tout d'abord cela à été un très grand plaisir de voir mon pays participer à cet événement. Notre pays a été dignement représenté grâce à la mobilisation, la motivation, l'enthousiasme de  jeunes nigériens de cette école. Il faut aussi dire que les nigériens externes à l'école ainsi que l'ambassade de la république du Niger au Maroc, dont le premier secrétaire était présent à l'événement, ont beaucoup contribué à la réussite de notre prestation. Nous espérons, avec la nouvelle rentrée universitaire, augmenter considérablement l'effectif des étudiants nigériens au sein de l'école SupMTI, ce qui nous permettrait de réaliser des prestations beaucoup plus intéressantes et diversifiées.    

Lenovateur.ma : SupMTI attire de plus en plus d'étudiants africains à cause de la qualité de l'enseignement et la diversité des disciplines proposées. Pourriez-vous nous parler de cette formation et de l’intégration des étudiants africains? 

AMIR SIDO ISMAIL : Comme vous l'avez si bien souligné SupMTI présente une formation de qualité, d'où la facilité de ses lauréats dans l’intégration du monde professionnel. Cela explique l'octroi du grand prix de l’employabilité des jeunes à ladite école. 

La formation à SupMTI se caractérise essentiellement par la transmission aux étudiants non seulement d'un simple SAVOIR mais surtout d'un SAVOIR-FAIRE et d'un SAVOIR ETRE, qui, de mon point de vue constituent les clés de la réussite dans notre société actuelle. 

Aujourd'hui la grande tendance dans le monde et particulièrement en Afrique est l'entrepreneuriat des jeunes. Là encore, SupMTI n'a pas ménagé d'efforts en encourageant les étudiants dans cette direction et en organisant cette année la première édition  du SupMTI PROJECT CONTEST, un concours d'idée à la création d'entreprises. Trois projets ont été ainsi retenus et appuyez par l'école jusqu'à leur réalisation. 

Quant à l’intégration des étudiants, je pense que cela est l'un des points fort de l'école SupMTI. L’organisation de cette semaine culturelle ainsi que la présence des professeurs issus de plusieurs pays africains constituent les éléments facilitateurs de cette intégration. 

 

 

  1. comment integrer cette école

Ajouter un commentaire